thème : Réflexion Organisé par :

vendredi 29 septembre 2017 à 17h

Rencontre Le Comité des Riverains de la Carrière de Préalle

A Aisne, un chemin de campagne rend visible le conflit entre deux visions du monde. D'un côté, un trou gigantesque creusé dans la coline pour en extraire ses richesses, fruit de 70 années d'extraction. Ce sont Les Carrières de la préalle. De l'autre des champs et des bois, ou la richesse de la faune et de la flore cotoie les secrets de notre très lointain passé.

Caché parmi les arbres, un menhir. On se trouve dans un couloir de 8 km de long sur 300 mètres de large constitué par un «champ mégalithique» exceptionnel, le plus important de Belgique par sa disposition, sa localisation, son matériel archéologique et sa bonne conservation. Il s'agit du « champ mégalithique de Wéris» qui ne se cantonne pas au village qui lui a donné son nom puisque les monuments le constituant sont situés sur plusieurs localités de la commune de Durbuy : Wéris, Oppagne, Morville, Heyd et Ozo.

Ainsi Marc Coucke n'a pas le monopole du conflit avec les Riverains sur la commune de Durbuy. Le développement d'une activité industrielle au coeur d'une zone rurale génère un gros malaise. Depuis que l'exploitant des Carrières de la Préalle a demandé à la Région Wallone une modification du plan de secteur qui lui permettrait d'exploiter plus de 50 hectares suppléméntaires, les riverains, habitant/e/s de Aisne pour la plus part, confrontés aux impacts du fonctionnement et de l'extension permanente de la carrière de Préalle au coeur d'une zone d'habitat et de paysages remarquables, ont décidé de s'organiser en comité pour éviter l'extension de la carrière.

« Pour la première fois dans la Vallée de l'Aisne, un groupe de citoyens se préoccupe du cadre légal de l'activité de la carrière, du réel poids économique de celle-ci, et de son impact sur le capital agricole, forestier, environnemental, culturel, patrimonial et touristique.»

Rencontre avec le Comité des Riverains de la Carrière de Préalle, ce vendredi à Kali.

Bienvenu/e.

Pour en savoir plus : lemenhir.be

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;