vendredi 15 juin 2018 à 20h

Rencontre Terres de villes. Enquêtes potagères aux premières saisons du 21e siècle

Ce vendredi 15 juin au Cercle du Laveu (ouverture des portes 20.00, début à 20.30, PAF : 3 euros), nous serons très heureux d'accueillir Livia Cahn, Chloé Deligne, Noémie Pons-Rotbardt, Nicolas Prignot, Alexis Zimmer, Benedikte Zitouni du groupe de recherche « Écologies de Bruxelles » (ULB et USL-B), qui travaille sur les questions écologiques et les récits que l'on peut en faire.

A plusieurs voix, les membres de cette équipe viendront nous présenter leurs enquêtes entreprises à propos des jardins collectifs bruxellois et publiées récemment dans un beau livre aux éditions de l'éclat : Terres de villes. Enquêtes potagères de Bruxelles aux premières saisons du 21e siècle. Voici l'argument de cette recherche et de cet ouvrage qui nous invitent à nous « terrestrialiser », à « vivre dans les ruines du capitalisme » et à « faire preuve » face aux nuisances industrielles » (pour reprendre les intitulés des passionnants séminaires organisés par Écologies de Bruxelles) : « Depuis quelques années on voit surgir dans les villes des expériences qui réinventent sur des modes collectifs la tradition des anciens potagers urbains. En se glissant dans les interstices de la ville, sur des terrains oubliés, dans l'angle mort de barres d'immeubles ou sur les toits des bâtiments, elles interrompent « le long orphelinat » des bâtiments sans âme dont la fureur immobilière a le secret. À partir de Bruxelles, où existait déjà une tradition de maraîchage spécialisé et de jardins ouvriers, l'ouvrage retrace l'histoire de la ville nourricière et des combats qu'elle suppose, et témoigne des expériences nouvelles, quelquefois victorieuses du béton, le temps de reprendre son souffle et sa bêche. »

Source : http://www.cercledulaveu.info/
Source : message reçu le 31 mai 08h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;