samedi 28 juillet 2018 à 12h

Concerts Microvue festival

Festival d'art et de musique

C'est une vue panoramique, c'est un écrin de verdure, c'est des regards qui se croisent et des yeux qui pétillent, c'est les pieds dans l'herbe, c'est de la musique un coup savante un coup populaire, c'est des installations, c'est les ovnis dans la jungle, c'est l'éternel terrain de jeu et d'expérimentation, c'est des enfants qui jouent, c'est de la débrouille et des bouts de ficelle, c'est les yeux dans les poches, c'est le Supervue Festival. 👀

Première vague de préventes avec le pass 2 jours « Les yeux dans les poches. » : pas de noms encore annoncé, un prix plancher, et un acte de confiance. ➡ 20€: http://bit.ly/2KExmRq

➡ FB event: http://bit.ly/2rqY3QK

👀 Plus d'infos très bientôt! 👀

Artwork: Lara Lanlan Motion design: Romain De Paepe

Line Up

Jam city (Vendredi 27 juillet)

Jam City est un des dj et producteurs de la scène électronique les plus influents de ces dernières années, figure de proue du label Night Slugs et producteur exécutif de l'album de Kelela, il viendra livrer un dj set alliant indus, rap et r&b avec une approche esthétique unique et personnelle. Un inmanquable des artistes présents sur la scène du parvis le 27.

Acid Arab (dj set) (Samedi 28 juillet)

Acid Arab, c'est le mélange parfait entre techno/acid et musique orientale! Le duo parisien se produira pour un dj set inmanquable le samedi 28!

Ivan Smagghe (Vendredi 27 juillet)

Boss du label 'Les disques de la mort' (sur lequel vient de signer notre liègeois Arthur Johnson), Ex Blackstrobe au coté d'Arnaud Rebotini et journaliste de renommée dans la culture électronique des années 90. Ivan Smagghe est un des dj les plus incontournables de la scène club française, au fil des années il a développé une vision de la dance music personnelle et inclassable tant il mèle avec harmonie et classe la house rebondissante de chicago au indie sombre et crasseux des après heures. Il fermera le parvis vendredi 27 pour s'assurer que tout le monde quitte le terril les jambes épuisées et les t-shirt trempés.

Les Filles des Illighadad (Samedi 28 juillet)

Le couché du soleil du samedi soir accueillera sur la scène du parvis les trois jeunes filles originaires du village d'Illiagadhad, au bord du désert Saharien au Niger. Chanteuses, musiciennes et compositrices, leur oeuvre oscille entre chants traditionnels touareg et blues envoutant.

Le Motel (Samedi 28 juillet)

Le Motel, beatmaker de plus en plus connu du grand public de la scène rap francophone, est d'abord un producteur passionné par la musique électronique avant d'être le producteur de Roméo Elvis. Il présentera un live le samedi 28 du parvis où il dévoilera son travail personnel influencé aussi bien par le UK garage que la juke, le hip-hop et la world music.

Dj Lycox (Samedi 28 juillet)

Dj et producteur portugais d'origine Angolaise signé sur l'incontournable label Principe, Lycox viendra enflammer le parvis avec un set haut en énergie mélant rythmiques afro, house et hip-hop.

Front de Cadeaux (Samedi 28 juillet)

Front de Cadeaux, c'est le projet de Hugo Sanchez (Rome) et Dj Athome (Bruxelles), entre new wave et house, ils feront danser le point de vue le samedi 28 avec un set à la fois lent, sombre et sensuel

Gabber Eleganza (Vendredi 27 juillet)

Une des révélations club de l'année, l'italien Gabber Eleganza risque de laisser le parvis en mauvais état le vendredi 27. Son set présentera un mélange fin d'esthétique gabber et d'électronique avant gardiste pour lequel peux risquent d'être prèt. De l'électronique rapide sans beaufferie, un peu comme un boulet frite dans un restaurant étoilé. On vous conseille de faire quelques étirements avant de vous faire attraper.

Isan (Samedi 28 juillet)

Projet anglais actif dans la scène électronique depuis 1996, ISAN (Integrated Services Analogue Network), est une référence incontournable de l'IDM de la grande époque. Ils livreront un live planant mélangeant mélodies douces et hypnotiques à des rythmiques cassées et complexes

Bétøn plays Terry Riley in C

Adamo Ekula & Le César du clan Langa Langa (Samedi 28 juillet)

C'est dans la tradition du Supervue que le samedi après midi acceuillera des figures emblématiques de la rumba congolaise. sur le parvis. Le césar du clan Langa Langa se produira en live au coté d'Adamo Ekula (figure médiatique qui fut chanteur dans le groupe mythique Zaiko Langa Langa).

Yayoyanoh (Samedi 28 juillet)

Yayoyanoh présentera son premier live belge au Supervue le samedi 28! Membre du collectif/label Bala Club qui était présent au supervue l'an dernier (avec mechatok, uli-k et kamixlo), il y a sorti son premier ep en 2018 qui comprend entre autres Yung Lean et Organ Tapes. Un mélange de dancehall et de hip-hop à la fois suave et vulnérable. De quoi terminer l'après midi en préparant son déhanché pour le reste de la soirée

Organ Tapes (Samedi 28 juillet)

Entre dancehall sensible, rythmiques hip hop et textures ambiant, Organ Tapes a dévoilé un des projets les plus intéressants de l'année 2017 avec « Into One Name. » Producteur et vocaliste d'origine chinoise vivant à Londres, il accompagnera Yayoyanoh le samedi 28 dans sa performance sur le parvis avant de se produire sur le point de vue pour un live dansant et intimiste.

Bear Bones, Lay Low (Vendredi 27 juillet)

Ernesto Gonzalez a quitté le Venezuela pour la Belgique en 2003, il démarre le projet Bear Bones Lay Low deux ans plus tard, naviguant entre indie psychédélique et ambiant, il se présentera en live sur le point de vue le samedi 28.

Chris Imler (Samedi 28 juillet)

Le Batteur allemand Chris Imler était presque passé inaperçu lors de l'édition précédente du supervue suites à des problèmes techniques durant son voisin mais ceux qui ont pu profiter de sa performance de dernière limite sur le point de vue en restent marqués. Il sera présent le soir du 28 sur le parvis pour un live énergique mélangeant indie et électronique. Plus d'excuses pour le rater cette fois ci!

Clara la San (Vendredi 27 juillet)

Originaire du collectif électronique Gang Fatale (aux cotés d'entre autres Neana, TD Nasty et Basile) et collaboratrice de Mssingno sur son single Fones, Clara la San est une des voix les plus prometteuses du R&B anglais (on a presque envie de dire 'la plus prometteuse'). Son premier projet sorti en 2017 intitulé "Good Mourning" combine des textes sincères et efficaces portés par une voix qui nous rappelle Brandy au sommet des années 90. Le tout sur des productions dansantes et aériennes assurées en partie par Jam City dont elle précède la performance sur le parvis le vendredi 27.

Golin (Vendredi 27 juillet)

Manish Pingle (Samedi 28 juillet)

Musicien traditionnel indien, Manish Pingle et sa slide guitar viendra hypnotiser le point de vue le samedi 28

Ssaliva

Dreessen

Mangrove (Vendredi 27 juillet)

Lord and Hardy (Samedi 28 juillet)

Memo Pimiento Electric Orchestra

Samaa

Nystagmus

ordinaire

Lait de coco

Clara!

He4rtbroken

Slagwerk

Midnight voodoo

Carl Palm

Natalia Jordanova

Lissa Gasparotto

La Superette

Les sentiers de l'i-voir

ACHETEZ VOS TICKETS EN PREVENTE SUR NOTRE BILLETTERIE EN LIGNE

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs

Réagir

Vous pourriez avoir envie de réagir pour

  • indiquer une erreur ou un changement ;
  • signaler que, selon votre interprétation de la charte, cet évènement ne devrait pas figurer sur Démosphère ;
  • proposer un partage de voiture via la diffusion d'une annonce de covoiturage-libre.fr vers ce rendez-vous ;